Promenade Ottignies et Limelette autour du rail

Télécharger le plan de la promenade

Un itinéraire conseillé par le Limelettois François Lapy, dans le cadre du concours de promenades organisé par le service Tourisme de la Ville.

Une balade d’un peu moins de 8km, dénivelé : 161m, qui vous fera découvrir des coins de nature et des ouvrages d’art ferroviaires majeurs de notre ville. Elle n’est accessible ni aux personnes à mobilité réduite, ni aux poussettes. Durée estimée: 1h30.

1. La gare d’Ottignies – vue vers Namur

La gare d’Ottignies est la première gare de Wallonie, s’agissant des voyageurs montants. Elle est située au croisement de plusieurs lignes ferroviaires importantes : la Ligne L161 (vers Bruxelles d’un côté et Namur de l’autre), la Ligne L161D vers Louvain-la-Neuve, la Ligne L139 vers Wavre et Leuven, et la Ligne 140 vers Charleroi.
À la sortie de la gare, prenez à droite ; longez le Point Vélo et dirigez-vous vers le centre d’Ottignies.

2. Le pont de l’avenue des Combattants

Après avoir admiré le pont ferroviaire de l’avenue des Combattants et juste après celui-ci, prenez le chemin sur votre droite, qui remonte parallèlement aux voies. Traversez le parking des Villas, puis l’avenue des Villas, et prenez le sentier Petit Mont-à-l’Eau vers la droite. Tournez ensuite à gauche, vers la rue du Piroy.

3. Le chemin creux

Au bout de la rue du Piroy, traversez le Vieux Chemin de Genappe et prenez un sentier qui ressemble à un chemin creux. Cet agréable tronçon est composé d’arbustes naturels et d’agrément. En vous retournant, vous distinguez le clocher de la paroisse Saint-Géry de Limelette entre les arbres.

4. L’Eglise Saint-Pie X

Au sommet du chemin creux, prenez vers la gauche en direction de l’église Saint-Pie X. Longez d’abord l’école du Petit-Ry, avant de découvrir l’église de facture moderne. De forme circulaire, elle a été conçue par l’architecte Pinsart pour l’Exposition Universelle de 1958 avant d’être déménagée vers Ottignies. Bifurquez vers la droite et prenez le chemin longeant les locaux scouts de l’unité du Petit-Ry (qui ont malheureusement subi un incendie en 2016).
Ce chemin se transforme en sentier, descend le long d’un bois et d’une ancienne sablière sur la droite (la sablière du Corbeau). D’un point de vue géologique, pratiquement tout le Brabant wallon repose sur une couche de sable appelé « le bruxellien ».

5. La Ferme de la Balbrière

Au bout du sentier, prenez le chemin carrossable arboré sur votre gauche en direction de la ferme de la Balbrière… que vous apercevrez bien vite entre les prairies de chevaux et de vaches.
Cette ferme date du 18e siècle et est typique des fermes brabançonnes construites en carré. Actuellement, elle abrite un restaurant.

6. Le Ri du Pinchart

À hauteur de la ferme, prenez le chemin de Lasne, sur votre droite. Vous y apercevrez plusieurs plantes issues des milieux humides. Imaginez : on ne se trouve ici qu’à 23 km de la Grand-Place de Bruxelles !
Après le sentier, prenez le chemin agricole qui longe le ri du Pinchart sur votre droite.

7. Le moulin

Au bout du chemin agricole, vous arrivez à la rue du Moulin à Eau que vous prenez sur la droite. L’ancien moulin à eau est la grande bâtisse blanche au début de la rue. Il s’agit d’une ferme en activité. Le moulin était alimenté par le Pinchart, qui prend sa source dans une prairie au lieu-dit Montaury, et qui se jette dans la Dyle.
Longez ensuite le ri de Pinchart en poursuivant la rue du Moulin à Eau. Cette zone est une zone de passage de batraciens. Pendant la période de ponte, des bénévoles aident les grenouilles à traverser la rue du Pinchart vers les étangs du Buston.

8. Les étangs du Buston

Au bout de la rue du Moulin à Eau, vous apercevez le pont et les étangs du Buston. Vous pouvez faire le tour de ceux-ci. Le site comporte des tables de pique-nique et un aménagement « barbecue », l’occasion de faire une pause à mi-distance de cette promenade (3.8 km).
Les étangs du Buston, dont la commune est propriétaire, sont composés de 3 étangs, d’une grande zone humide et d’un petit bois. Vous verrez souvent des pêcheurs autour du premier étang, ainsi que des oies et des canards.
Ne passez pas sous le pont du Buston mais tournez juste avant, dans un sentier qui monte vers la gauche en direction des bois (la drève des Volontaires).

9. La tranchée couverte de la rue Dekaize

Au-dessus de la drève, prenez à droite (rue Léon Dekaize). Après quelques dizaines de mètres, vous arrivez à l’avenue de Jassans et l’avenue Lambermont. Allez tout droit.
A droite de la zone non-bâtie, vous débouchez sur la tranchée couverte de la rue Dekaize. Sous cette tranchée se trouve la ligne 161 vers Bruxelles. Anciennement se trouvait ici un pont en triple voûte. Dans le cadre des travaux de mise à quatre voies (RER), le pont a été remplacé par une tranchée couverte en béton armé. Les buts sont multiples : outre le besoin de stabiliser les talus et d’élargir la voirie, la volonté était également de retrouver le paysage d’origine sans saillie due à la ligne ferroviaire. Enfin, côté Nord, une zone de la tranchée couverte permet le passage de la faune.
Au milieu de l’ouvrage, jetez un coup d’œil vers Ottignies. Vous verrez un large panorama. D’un côté, l’axe traversant de la ligne ferroviaire vers Namur, avec au premier plan, de part et d’autre, le système de soutènement en élément de béton armé contenant de la terre (murs verts). La terre peut accueillir de la végétation - raisons esthétiques et écologiques, notamment – mais celle-ci est volontairement pauvre, pour en limiter l’entretien.
Au deuxième plan, vous voyez le pont du Buston du haut et sur la gauche, divers bâtiments liés à l’exploitation ferroviaire. Le premier est composé d’un train-wash, d’un poste d’entretien des trains et d’un bâtiment destiné au personnel de la SNCB. Le deuxième, à l’arrière du premier, est une sous-station de traction qui permet d’alimenter la caténaire.
Après la tranchée couverte, prenez la voirie située à gauche de l’école de Limelette et longez le cimetière. La rue se transforme en chemin agricole longeant des champs et redescendant vers la vallée.
A hauteur des maisons, prenez à droite, vers la rue Léon Delhaize. En arrivant à la place de l’Europe, prenez la rue la plus à gauche possible.

10. Le pont des Anglais au bout de la place de l’Europe

Au bout de cette rue, vous apercevez un autre ouvrage d’art. Il s’agit du pont dit « des Anglais », sur lequel passe la ligne L139 entre Ottignies et Leuven.
Juste avant le pont des Anglais, prenez sur votre droite (rue de l’Europe). Sur la place de l’Europe, prenez à gauche vers la rue Louis Sablon. Cette rue se poursuit par un chemin carrossable non accessible aux véhicules. Après un sous-bois, vous arrivez à une voirie longeant le talus ferroviaire. Sur le haut du talus, vous apercevez le toit du bâtiment train-wash et le poste d’entretien. Prenez à gauche vers le pont du Buston.

11. Le pont du Buston

Vous noterez que le ruisseau du Pinchart passe à travers le pont à l’air libre. La structure métallique placée au-dessus du Pinchart est une passerelle aidant le passage des grenouilles.
Dans la zone du pont, de nombreux ouvrages se sont succédé. L’avant-dernier était une petite structure voûtée (cfr à droite sur la photo de la construction). La voûte fictive métallique du pont actuel est un rappel de cette ancienne structure. Actuellement, l’ancien ouvrage sert d’abris à chauve-souris. Si vous vous arrêtez au rond-point, vous pouvez en distinguer l’entrée en observant le haut du talus dans l’axe de l’ancien pont.
Après le pont, remontez vers l’avenue Demolder et prenez directement à droite, en longeant les étangs du Buston (avenue des Sorbiers).

12. Plaine de jeu du Buston, place de l’Aubépine

En continuant la rue des Sorbiers, vous atteignez la place de l’Aubépine, charmante place herbacée entourées de plusieurs arbres de type prunus. Au milieu de celle-ci, quelques jeux pour enfants et bancs invitent à faire une pause. Sur cette place est aussi installée la maison de quartier du Buston.
Continuez sur l’avenue des Sorbiers. Après quelques mètres, tournez à gauche, dans une impasse menant à des garages. A l’arrière de ceux-ci, prenez une ruelle qui passe derrière des jardins. A l’endroit où elle se sépare en deux, prenez à droite. A la sortie de la ruelle tournez à gauche et remontez l’avenue Demolder.
Arrivé au rond-point, entrez dans le parking SNCB des Villas.

13. Passerelle de la gare

Arrivé sur le parking des Villas, dirigez-vous vers la passerelle la plus au sud de la gare. Sur la passerelle, jetez un coup d’œil vers le sud, dans la direction de Namur.
Au premier plan, vous voyez le sommet du pont voûté de l’avenue des Combattants sous lequel la randonnée a commencé.
Au deuxième plan, vous voyez la plate-forme élargie permettant la mise en place de deux voies supplémentaires de part et d’autre des voies actuelles.
Au loin, vous apercevez la tranchée couverte de Renivaux, avec ses murs verts en éléments de béton arborés, sur laquelle le Collège du Christ-Roi a construit sa salle de sport.
Descendez la passerelle pour revenir à votre point de départ.